On va aborder la pêche de la perche au leurre souple muni d’une tête plombée. C’est une pêche qui est très amusante tant par le nombre de touches (la taille des poissons m’importe peu, des touches, des touches et des touches !!! 🙂 🙂 🙂 )  que par les surprises qui arrivent régulièrement !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tout d’abord, le matériel. Une canne de puissance 1-10 ou 3-15 gr fait l’affaire, entre 2m10 et 2m30, un moulinet taille 2000, tresse fine et un bas de ligne en fluoro 18 à 25°°. Autant dire que c’est léger, très agréable à manier et pas fatiguant !! 🙂

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous allons aborder les leurres. Là on est dans le cadre de la pêche au leurre souple muni d’une tête plombée, donc pas en dropshot, pas en weightless ni autre technique différente. C’est une technique que j’affectionne car sensitive dans la manière d’animer, légère, simple dans les montages et précise. Il vous faudra des têtes plombées de 1 à 10 gr la plupart du temps, munies d’hameçons de taille 4 à 0. Les têtes Astufish modèle Profyler sont parfaites avec leur hameçon 4, et permettent de monter des leurres en 2 pouces. Delalande fabrique également bon nombre de modèles de TP avec un grand choix dans les tailles d’hameçon pour des grammages nombreux et variés. Je n’hésite pas à présenter un 3 ou 4 pouces de temps en temps quand l’activité est présente, ça sélectionne quand même la taille des prises à la hausse. Le but que je vois dans cette technique est le nombre de poisson, avoir beaucoup de touches, pour s’amuser !

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour les coloris, ce sont bien souvent les coloris francs qui l’emportent, genre rose, orange, blanc. Je passe sur les coloris « naturels » que quand ceux précités ne donnent rien… Question de sensibilité et feeling personnels !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Enfin, pour l’animation, plusieurs solutions. Soit grattage de fond, animation très lente, vitesse de récupération au minimum. Lorsque les zébrées sont un peu léthargiques, genre en hiver par exemple, ça paye, mais c’est gourmand en leurre car beaucoup d’accroches. Monter son leurre souple sur un microjig avec anti herbe et utiliser cette animation donne de bons résultats. Il m’est déjà arrivé de prendre des sandres sur cette animation…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Soit une sorte de traction version eau douce, je lance, le leurre tape le fond, puis tirée ample vers le haut avec la canne, récupération du surplus de fil provoqué par la tirée, et contrôle de la descente, jusqu’à ce que le leurre retape le fond. Et ainsi de suite. Cette technique permet de prospecter une bonne hauteur de couche d’eau, et il est possible de la faire sans que le leurre touche le fond pour pêcher plus haut dans la colonne d’eau. Les touches interviennent souvent à la descente ou juste à la reprise de la tirée.

Soit du linéaire classique, en variant les vitesses de récupération. C’est souvent sur cette animation que se manifestent les brochets…

Et enfin en « stop and go ». Je lance, je laisse le leurre couler quelques secondes, puis récupération en linéaire plutôt rapide, et j’arrête de mouliner. Donc le leurre replonge, pendant une à deux secondes, ou plus, puis je reprends le linéaire sur quelques mètres, puis re-pause… Et ainsi de suite… de même, les touches interviennent souvent pendant la pause ou juste à la reprise du linéaire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avec tout ça, il ne vous reste plus qu’à le tester au bord de l’eau, vous allez vous éclater !! A bientôt !

2 commentaires sur « La perche au leurre souple, amusant !! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s