Salut à tous !

On va aborder la pêche du pagre au tenya, une sorte de pêche aux appâts aux leurres… 🙂 Le pagre commun (Pagrus pagrus) est un sparidé, cousin de la daurade grise et autre royale. Il est carnivore et se nourrit principalement de crustacés, mollusques bivalves et céphalopodes. Il aime les fonds sablonneux ou les cailloux avec des parois verticales. C’est un poisson qui peut dépasser allègrement les 5 kgs mais à la côte, ils sont de tailles plus modestes. On trouve par contre régulièrement des spécimens de 3 kgs, et ça déménage au bout de la canne, un vrai combattant !!

Le tenya nous vient d’Asie. C’est un hameçon muni d’une tête plombé, articulé ou pas , avec des assists, il en existe plusieurs sortes, sur lequel on vient escher une crevette entière. J’ai une préférence pour les articulés, la présentation me semble plus « vivante ». C’est en quelques sorte un leurre permettant de présenter un appât.  Avant d’enfiler la crevette sur l’hameçon, il est préférable d’enlever le bout de la queue, puis la mettre par l’arrière et à l’envers.

Au niveau du matériel, une canne de puissance adaptée au poids du tenya (pour ma part, a proximité de la côte, les tenyas utilisés font entre 15 et 40gr), un moulinet taille 3000, tresse en 14°° et fluor de 25°°. Mieux vaut bien régler le frein, plutôt léger, car les pagres mettent des coups de tête et des rushs rageurs, et ce jusqu’à la surface !

Question animation, ce n’est pas bien compliqué ! Laisser descendre le tenya au fond, une fois le fond touché, le relever de 10 cms et animer très peu, très doucement, voire pas du tout… Si les pagres sont dans le secteur, ça ne mettra pas longtemps avant les premières touches ! Ce qui est primordial, c’est vraiment de rester près du fond…

Il est possible d’escher le tenya avec d’autres appâts, comme des lanières de seiche ou de calamar, des couteaux entiers, des couillouquézecs entre autres. Pour la pêche des sparidés en général, le fait d’appâter le leurre rajoute une plus value non négligeable à l’attractivité du leurre en question. Bien entendu, il faut adapter la plombée du tenya en fonction du fond. Il est même possible de pêcher sous plomber, en mode « isofishing » avec ce montage, le tenya « nage » dans les veines de courant et se fait happer par les pagres au passage !

Une pêche sympathique, qui change, et qui permet de laisser nos amis les bars un peu tranquilles de temps en temps ! De plus, culinairement parlant, le pagre n’a rien à envier aux labrax… A vos cannes !

Une vidéo avec la façon d’escher la crevette, et quelques poissons en bonus !

https://www.youtube.com/watch?v=JeW6T-610xE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s