Salut à tous !

Au travers de cet article, on va parler de la pêche en linéaire du sandre au leurre souple, la technique reine avec la verticale pour ce poisson !!! C’est une pêche qui nécessite de prendre en compte plusieurs éléments différents selon les spots : la météo, le grammage, présence ou non de courant, profondeur, vitesse de récupération, coloris des leurres, nature et taille des leurres. Linéaire, ça veut dire qu’on mouline sans s’arrêter et sans animer. Le leurre va tout droit sous l’eau.

IMG_2278

Quand on me demande ce qu’est le linéaire, je réponds souvent que c’est « faire évoluer son leurre le plus lentement possible le plus près du fond sans jamais le toucher« …. On va voir comment y arriver.

Commençons par un exemple simple. Vous pêchez dans un étang, il y a 3 mètres de fond, vous avez un leurre souple avec une tête plombée de 10gr. Vous lancez puis attendez que le leurre touche le fond. Une fois sur le fond, vous commencez la récupération en linéaire, canne basse, rythme constant, pas d’animation. Vous pouvez constater deux choses pendant la récupération : soit vous ne sentez aucun accroc (1er cas), soit vous en sentez (2e cas).

1er cas : si vous ne sentez pas d’accrocs pendant la récupération, c’est que le leurre ne touche jamais le fond. Mais comment savoir à quelle distance du fond il se trouve ? Il suffit d’arrêter de mouliner et de compter le nombre de secondes que le leurre met pour toucher le fond. S’il touche le fond en 1 à deux secondes, c’est parfait, ne changez rien à votre vitesse de récupération. Si c’est plus, il faudra alors ralentir la vitesse de récupération. Si vous êtes déjà au minimum de la vitesse de récupération, il faudra alors mettre une tête plombée plus légère. Dans un même lancer, il faut éviter de « vérifier » plusieurs fois à quelle distance du fond se trouve le leurre. Une fois que la bonne hauteur est trouvée après une vérification en début de lancer,  ayez confiance en votre vitesse de récupération et maintenez là jusqu’à ce que le leurre soit dans vos pieds !

2e cas : si vous sentez des accrocs, c’est que le leurre est trainé sur le fond. Vous allez me dire qu’il suffit d’accélérer la vitesse de récupération !! 🙂 Non !! N’oubliez pas : faire évoluer son leurre le plus lentement possible le plus près du fond sans jamais le toucher… Donc ? Changez de tête plombée pour une plus légère.

IMG_1975

Ensuite, pour les leurres, j’utilise au minimum des 4 pouces, et je monte jusqu’en 10 pouces. Je privilégie des leurres qui « nagent tout seul« , à faible vitesse, avec un paddle, donc plutôt des shads. Pour savoir si un leurre « nage tout seul », il vous suffira de le faire nager à vos pieds dans l’eau, et de regarder son comportement. Si le paddle se met en action au minimum de la vitesse, c’est gagné !!! S’il ne bouge pas, c’est que le leurre n’est pas assez souple, et il sera moins prenant qu’un plus souple, à réserver pour d’autres usages ! N’hésitez pas, lorsque vous pêchez un spot connu ou en mode prospection, à varier les coloris et les tailles. Je fais souvent la chose suivante en prospection : 3 lancers avec un 4 pouces coloris naturel, si rien, je passe un 4 pouces flashy, si rien j’augmente la taille des leurres et procède de la même façon. Une fois 3 tailles de leurres passées, je change de zone de lancer et me décale, et rebelote. Le plus dur, c’est de s’y tenir à cette chronologie ! 🙂

 

IMG_1852

Au niveau de la météo, ça va être le vent le plus embêtant, tout simplement pour le ressenti du leurre dans la canne, et la perception des touches, qui sont quand même assez violentes avec cette technique ! En effet, vu que vous moulinez, certes lentement, mais sans discontinuer, vous êtes toujours en tension, donc les touches sont ressenties assez fortement. Des fois, on pense avoir eu une touche, mais c’est juste votre leurre qui a tapé un caillou ! Pensez quand même à vérifier les marques de crocs sur le leurre et les impacts sur le plomb de la TP, ça donne des indices sur la nature de la touche…. 🙂 🙂 🙂

IMG_2274
Marques de crocs caractéristiques du sandre…

Dans les zones où il y a du courant, le meilleur axe de lancer est 3/4 amont. Si vous lancez plein amont, même avec un TP légère, le leurre va littéralement débouler près du fond (vitesse de récupération + vitesse du courant), et sera trop rapide pour se faire intercepter par un Zander. Si vous lancez plein aval, il vous faudra surplomber le leurre pour rester près du fond, ce qui risque de brider sa nage et offrir un ensemble « leurre / TP » peu harmonieux. Les lancers 3/4 aval, c’est faisable, mais alors avec la plombée parfaite, et dans ce cas, même pas besoin de mouliner, le courant va faire dériver le leurre en une courbe et lui donner vie. Une fois le leurre rendu plein aval, il faudra le remonter. Le plus ludique et intéressant reste le lancer 3/4 amont. Les touches interviennent très souvent au milieu et en fin de courbe. (un peu comme pour la pêche de la truite à la mouche noyée / streamer…)

IMG_2156

IMG_2149

Les touches, comme dit plus haut, sont souvent violentes avec cette technique, et le leurre souvent coffré. Je ne suis donc pas fan du triple voleur disposé très en arrière du leurre. Je réserve ce triple voleur plutôt pour la verticale, ou pour les jours pendant lesquels j’en ai marre de rater les touches !!!!!!! Pour anecdote, il m’est arrivé plusieurs fois de faire des sandres de 30 cms avec un leurre souple de 6 pouces, le leurre était avalé et la tête plombée sortait à peine de leur gueule !!

IMG_22734FD97133-DDD0-4AC3-BA4D-F20B84DF78EC

Enfin, et c’est pour rappel, ayez toujours à l’esprit le petite phrase du début de cet article : « faire évoluer son leurre le plus lentement possible le plus près du fond sans jamais le toucher« …. Je me le suis appliqué la saison passée, et le résultat est sans équivoque : beaucoup plus de sandres pris et ratés que la saison d’avant, pour un effort de pêche similaire. J’espère que cet article vous aidera dans la pêche passionnante de ce poisson lunatique, en tout cas c’est son but ! 🙂 N’hésitez pas à réagir et laisser un commentaire ! A bientôt au bord de l’eau ! Et le mot de la fin en image…

IMG_2365IMG_2311

5 commentaires sur « Pêche du sandre en linéaire »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s