Salut à tous !

Voilà, la saison est terminée, prochaine étape pour l’eau douce, l’ouverture de la truite !!! En attendant, nettoyage, entretien, rangement du matériel, une virée au Salon de Nantes pour voir les copains et quelques nouveautés et début Mars sera vite arrivé !!

Au travers de cet article, je souhaite vous parler d’un poisson hors norme que j’ai eu la chance de prendre tout récemment, mi janvier, et qui me fera rêver encore longtemps… Voici son histoire.

Au petit matin, je me stationne sur le parking. Je prépare le kayak, les cannes, et rejoins un copain qui est déjà sur l’eau. En chemin, je me rends compte que j’ai oublié la GoPro dans la voiture… Tant pis, pas envie de faire demi tour, mais besoin de pêcher et de profiter des rares créneaux !! Il fait très froid, ça caille, c’est gelé, à la limite des engelures aux pieds !!!! La brume est présente, le soleil peine à percer, une belle journée froide et ensoleillée d’hiver s’annonce ! A savoir que quelques jours auparavant, il y a eu de fortes pluies, et l’eau est encore légèrement teintée, mais pas de lâcher d’eau au barrage, il n’y a pas de courant. Conditions en théorie optimales !!

204E1AF3-C4FC-4E08-9574-F724EB154D75

Bien souvent, avec ce temps, la pêche en linéaire ne donne pas de très bons résultats, c’est ce que j’ai pu observer avec ma petite expérience de traqueur de sandres, le froid devant refroidir les ardeurs de mouvance des sandres. J’opte donc pour une pêche en verticale, ce n’est pas ce que je préfère mais il y a des chances que le poisson réponde à cette animation, si on peut parler d’animation dans ce cas là !!! 🙂 Je monte une tête plombée Simplex Astufish 12 gr et un bakuree shad KB de 85 mm, coloris chartreux trouvé dans la Droguerie de Sonia à Huelgoat, je l’aime bien ce lui là… Fragile mais prenant !! Je commence par faire de petites dérives dans 8 à 10 m de fond, afin de trouver la profondeur de tenue des poissons. Il ne se passe pas grand chose. 3h sont passées, et à deux, pas une châtaigne. C’est le moment de changer de stratégie. Ils ne sont pas dans 8 / 10 m ? Cherchons les dans moins profond, un peu en désespoir de cause car le froid ambiant laisserait à penser que les poissons se trouvent plus profond… Mais les eaux étant un peu teintées et plus hautes que d’habitude, cela se pourrait qu’ils se trouvent plus en bordure. La pêche et ses hypothèses !!! Toujours est il qu’en 3h, pas une touche, donc on change…

Je me rapproche d’un zone dans laquelle se trouve un arbre immergé. Mon but est de frôler l’arbre avec mon leurre, en verticale, peut être qu’un sandre s’y trouve embusqué !!! Mon leurre évolue dans les 5 / 6 m, je passe au niveau de l’arbre et je prends une cartouche venue d’un autre monde… Je ferre, et je comprends tout de suite que c’est très gros, lourd et que ce n’est pas gagné d’avance. Le poisson tient le fond, il ne bouge presque pas, et j’ai l’impression de tirer dessus… Je pêche avec une canne Megabass F3-69XS (puissance 0,5 / 10,5 gr), tresse PE 0.8 et bas de ligne fluoro 21 centièmes. C’est light… Le poisson commence à bouger, mais pas de gros rush, j’écarte rapidement l’hypothèse d’un gros brochet. Ce n’est pas une perche c’est sûr 🙂 , une carpe m’aurait déjà vidé le moulinet, une grosse brème harponnée ? Pourtant j’ai pris une sacrée châtaigne, ça sent le gros sandre… Le combat dure un peu, je desserre le frein, je suis heureux mais inquiet, je veux au moins voir le poisson !!! Ça y est, il remonte, des coups de tête lents mais costauds, la canne et mon poignet encaissent et adoucissent comme ils peuvent, puis il perce la surface, au soleil, PUT… LE STEACK !!!!! Je suis perdu pendant quelques secondes, j’en oublie de prendre mon épuisette, puis je reprends mes esprits et l’épuise… Le voilà, il mesure 92 cm, il est gras et épais, haut, large, un poisson mémorable !!

316910FC-8F4D-417E-B945-13CC1B2E6480
FA366E7C-3EBA-41CB-84BC-0501416C158E

Certains pêcheurs de sandres de Seine ou autres grands lacs du centre de la France diront qu’il n’est pas si gros, mais il faut le remettre dans son contexte : on est à l’Ouest de la Bretagne, et un poisson comme ça ce n’est pas tous les jours qu’on en rencontre !! Et le leurre et la tête plombée s’en souviendront aussi longtemps !!!

779EF5E3-F820-4E71-ABF9-1CB711727682

Cette fin de saison a été magique pour moi, car quelques jours avant, lors d’une partie de pêche, toujours en kayak sur le #Outback #Savagers, toujours en BZH ouest, avec des copains, ce sandre de 82 cm aura été séduit en linéaire par un Easy Shiner blanc monté sur une tête plombées #Profyler #Astufish cette fois ci, et la photo prise par Kev est juste magnifique !! Et dire que ce jour là j’ai aussi eu « la flemme » de retourner à la voiture prendre la GoPro…. Ça me servira de leçon !!!

4CADEA75-CC8E-4650-A5D7-FAC8F344A76F

Une fin de saison en trombe ! Le froid est souvent synonyme de beaux poissons, cet hiver il se sera fait attendre le froid, pour notre plus grand bonheur !!!

Merci pour votre lecture, n’hésitez pas à commenter, réagir, voire vous abonner si ça vous dit !!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s